Chasse devant soi, communément appelée chasse à la Billebaude !

La chasse devant soi consiste à parcourir un territoire de bois ou de plaine, afin de chasser des gibiers non préalablement définis, en étant accompagné d’un chien. Différent des autres modes de chasse, le résultat importe peu dans une chasse à la billebaude. Elle représente la passion pour la chasse et la nature.

Gibiers chassés en billebaude

Tout type de gibier peut faire l’objet d’une chasse à la billebaude. Comme les petits gibiers de plaine, les gibiers de montagne et les gibiers prédateurs et nuisibles. D’ailleurs, la chasse à la billebaude ne vise pas un gibier particulier. L’important, c’est de prendre du plaisir et aller sans se presser en admirant le travail de son chien. Le tétras-lyre, aussi nommé petit tétras, appartient à la famille de gibier de montagne. Il se nourrit de tout type de végétaux et de fruits forestiers. Il affectionne les petites coupes de forêt de montagne. Il fait partie des espèces protégées en Ardennes du fait de sa difficulté à développer sa population. Mais, la chasse du tétras-lyre n’est pas prohibée par la loi dans les Alpes.

Chasse de lièvres à la billebaude

Les jeunes chasseurs sont accompagnés de leurs chiens qui s’ébrouent afin de débusquer les gibiers de plaine, comme le lapin, le faisan commun et vénéré, le perdrix ainsi que le lièvre. Ce dernier élit son domicile dans les plaines, les bocages, les haies. Il a tendance à tenir son gîte quand il entend quelqu’un s’approcher. Les chasseurs doivent donc être attentifs à tout ce qu’il y a autour d’eux. Les lièvres sont très rapides. Ils possèdent une vitesse de 30 à 40 km/h. Dès lors, il faut un très bon chien et préférer une chasse exclusive. Le chien débusque le lièvre avec son gîte, le lance et le passe dans une course à une distance privilégiée du chasseur.

Chasse en montagne

À cause de l’environnement souvent hostile, peu de chasseurs choisissent de pratiquer la chasse en montagneCelle-ci consiste à chasser avec une résistance physique et une bonne connaissance de la montagne et de sa faune. Comme son nom l’indique, la montagne est la zone que les chasseurs doivent explorer. La chasse en montagne procure une très belle sensation à l’égard des chasseurs grâce à l’avantage que la nature apporte. Même si réussir à capturer des gibiers est le but fixé par tout intéressé. Celui-ci doit se conformer la réglementation en vigueur, en évitant de prélever les espèces en voie de disparition tout en respectant l’équilibre de la nature.

Quand pratiquer la chasse des palombes au col ?
La chasse à la passée : On se cache là où le gibier d’eau passe !