La chasse à la passée : On se cache là où le gibier d’eau passe !

La chasse à la passée n’est pas très populaire en France car peu de chasseur la pratique. Néanmoins, cette activité s’avère passionnante pour les amateurs. Découvrons les dessous de la chasse à la passée dans cet article en commençant par l’explication de ce procédé.

Qu’est-ce que la chasse à la passée ?

La chasse à la passée s’effectue en général, pour les passionnés, en automne. La passée veut dire le « passage habituel des gibiers d’eau » comme les bécasses, à la recherche de nourritures, ou encore « passage des oiseaux migrateurs ». Cette pratique nécessite de la patience avant tout, car le chasseur passe son temps à se cacher en attendant le passage de ses proies sur son secteur. Il lui faudrait également suivre et repérer là où ils vont s’arrêter. Ce type de chasse concerne en général le canard, mais les amateurs peuvent aussi priser d’autres gibiers. Elle se pratique au tôt le matin ou juste après le coucher du soleil. La chasse à la passée est réglementée en France afin d’assurer la descendance des oiseaux migrateurs, palmipèdes et rallidés. Il faudrait donc avoir un permis de chasse.

La méthode de chasse à la passée

Le mode de chasse des gibiers d’eau est assez simple, mais rigoureux. La chasse se pratique au crépuscule, avant le lever du soleil, en automne. Quand les anatidés se déplacent entre les zones de repos diurnes et les zones d’alimentations nocturnes. Les passionnés aux nerfs d’acier se doivent d’être postés aux bords d’un étang, sans bouger ni parler. Il y en a même qui retiennent leur respiration pour ne pas faire fuir les gibiers. Ils attendent le bon moment pour tirer sur les oiseaux au risque de tout voir s’envoler sans une touche. Les chasseurs de gibiers d’eau peuvent utiliser des appeaux pour mieux appâter. Le plaisir est à son paroxysme pour les amateurs quand le bruit des ailes de canards en train de se poser se fait entendre.

Comment réaliser sereinement sa passion ?

Il faudrait, pour le chasseur, avoir un permis lui autorisant de pratiquer son sport au crépuscule. Il s’agit d’une exception des règles de chasse puisque celle-ci s’effectue notamment le jour. Ensuite, un équipement adéquat s’impose comme le fusil et les appeaux pour les débutants ainsi que bottes pour mieux longer les étangs. Et enfin, la chasse à la passée exige certaines qualités et techniques comme la patience, ou encore l’art du camouflage. Un seul bruit et tout le mal que l’amateur donné s’envole avec le gibier.

Quand pratiquer la chasse des palombes au col ?
Chasse devant soi, communément appelée chasse à la Billebaude !